LA ROUTE DU MIMOSA

L'HIVER EST UNE FÊTE



(Re)découvrez la Côte d'Azur en profitant de la floraison du mimosa. La Riviera n'est jamais aussi belle qu'en hiver... Jusqu'à la fin mars, des millions de fleurs duveteuses au parfum enivrant recouvrent les collines et les vallons. La lumière y est alors d'une pureté admirable et les plages, désertes en cette saison, sont une invitation à la promenade.

> Embarquement immédiat avec Renault Latitude : créez une bulle de bien-être à bord grâce au double diffuseur de parfum : en savoir plus

Via Michelin

Alternative content

Get Adobe Flash player

CIRCUIT DÉCOUVERTE

Cet itinéraire de 145 km de Bormes-les-Mimosas à Grasse peut se faire dans la journée mais est idéal pour un week-end en comptant les visites.

Bormes-les-Mimosas

Situé tout près de la mer, sur le flanc du massif des Maures, ce village coloré du 12e s. fut baptisé "les-Mimosas" en 1968. Quel bonheur de visiter ce site au mois de mars ! Loin de la foule estivale, le vieux Bormes désert embaume et rayonne entre le jaune du mimosa et le bleu du ciel - un vrai Matisse !

Au niveau du vieux château qui surplombe la mer, vous apercevrez au loin les îles de Port-Cros et du Levant. Descendez alors les ruelles en pente bordées d'eucalyptus, vous aurez tout le loisir de contempler les façades en tuiles des maisons construites à même le rocher. Notez une spécificité de Bormes : les passages couverts qui traversent le bas des maisons.

En bas du village, la pépinière de Gérard Cavatore présente une collection unique en France de plus de 160 variétés de mimosas. Vous pourrez rendre visite et demander conseil à cet horticulteur passionné qui, depuis 20 ans, sillonne le monde pour dénicher des espèces rares.

à 15 km de Bormes, les jardins méditerranéens du domaine du Rayol sont l'un des plus beaux sites du littoral varois.

Roquebrune-sur-Argens

Nous vous suggérons de quitter momentanément la Route du Mimosa, telle qu'elle est présentée dans les offices du tourisme, et de partir à la découverte de Roquebrune-sur-Argens. Situé à l'intérieur des terres, entre Sainte-Maxime et Saint-Raphaël, ce village provençal typique a conservé son cachet et sa tranquillité.

Outre sa chapelle romane, la vue sur les contreforts des Maures y est magnifique, particulièrement le rocher de Roquebrune dont la roche de grès rouge s'apparente à celle de l'Estérel. Si vous aimez les orchidées, ne manquez pas de visiter les 2500 m2 de serres de Raphaëlle Vacherot qui fournit notamment le jardin du Luxembourg à Paris.

Saint-Raphaël et l'Estérel

Après cette brève excursion, reprendre la Route du Mimosa qui file vers Saint-Raphaël. Couchée sur les dernières pentes de l'Estérel, cette station du littoral méditerranéen épouse l'anse sud du golfe de Fréjus.

Après avoir longé la très belle rade d'Agay, nous vous conseillons d'emprunter la route centenaire de la Corniche d'Or qui surplombe les criques rouges d'Anthéor et les calanques du Trayas.

C'est à pied qu'il faut partir explorer le massif de l'Estérel qui est l'un des plus beaux sites de Provence. Le mimosa sauvage y pousse, notamment au pied du pic de l'Ours et du mont Vinaigre (614 m) mais attention, la cueillette est interdite !

Mandelieu-la-Napoule ou les fastes de la Belle époque

Commune des Alpes-Maritimes, Mandelieu-la -Napoule doit son développement à la précieuse fleur qui recouvre le massif du Tanneron. Mais le charme de la ville tient surtout à ses vestiges de la Belle époque, comme le fameux "Old Course", le premier golf de la Côte d'Azur que le grand duc de Russie fit construire en 1891 sur le modèle du golf de St-Andrews en écosse.

Au départ de Mandelieu, la route qui mène au château de La Napoule est sinueuse mais traverse une extraordinaire forêt de mimosas (la plus grande d'Europe) et offre de surcroît quelques points de vue exceptionnels sur la Côte. Nous vous conseillons de le visiter tôt le matin, alors que le soleil illumine la côte. Restaurée et agrandie dans les années 1920 par un sculpteur américain millionnaire et fantasque, Henry Clews, cette étrange demeure, mi-gothique mi-Art Nouveau, arbore une magnifique terrasse au-dessus de la mer d'où vous apercevrez le port de Cannes.

Pour parfaire votre savoir sur la culture du mimosa, nous vous conseillons de visiter la forcerie artisanale de Bernard Vial, à Tanneron. La forcerie est un atelier où l'on fait fleurir le mimosa encore vert...

Grasse

La Route du Mimosa s'achève à Grasse, la capitale du parfum où a été créé notamment le mythique Nº5 de Chanel. Adossé au plateau qui lui ménage une vue splendide sur la côte cannoise, le vieux Grasse réchauffe le visiteur hivernal ! Ses hautes maisons médiévales ont la couleur du soleil couchant : ocre, rouge, orange, jaune...

Certains matins, vous sentirez une odeur de mimosa, de jasmin ou de rose : ce sont les laboratoires des anciennes parfumeries grassoises (Fragonard, Gallimard, Molinard) qui élaborent une nouvelle fragrance à partir de fleurs fraîches. Vous pourrez assister au processus de fabrication des parfums en visitant le très beau musée de la maison Fragonard. Le musée international de la parfumerie, situé dans l'une des plus belles maisons 18e s. de la ville, présente quant à lui une collection unique au monde de boîtes et de flacons, de l'ancienne égypte aux créations du 20e s. signées Lalique et Baccarat.

Où dormir ?

Où manger ?

Loisirs

Infos pratiques